Le circuit de préchauffage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le circuit de préchauffage

Message  Korrigan le Jeu 26 Nov - 23:14

Le circuit de préchauffage

Tous les moteurs diesel qui fonctionnent suivant un procédé différent de l’injection
directe, sont pourvus de bougies de préchauffage. Car dans ces types de moteurs la
compression à froid est insuffisante pour obtenir une élévation de température
permettant l’inflammation du mélange comburant – carburant. Il faut donc une source de
chaleur auxiliaire pendant la période de démarrage à froid. La tendance actuelle est de
généraliser le système de préchauffage sur tous les types de moteur diesel.

Types de bougies

Les bougies sont de deux types :
- Bougies unipolaires (les seules utilisées à l’heure actuelle)
- Bougies bipolaires (anciens montages).
a)bougies unipolaires
Sur ces modèles l’une des extrémités du filament en spirale est reliée à une tige centrale
isolée du corps de la bougie par un matériau diélectrique étanche aux gaz. L’autre
extrémité est reliée au corps de la bougie et, par ce culot, à la masse du moteur. Le
branchement de ces bougies s’effectue en parallèle et la différence de potentiel (DDP)
est identique pour chacune d’entre elles dans un circuit.
Avantage : en cas de défectuosité d’une de ces bougies, les autres peuvent encore
fonctionner.
a1) bougie à filament
Celle-ci ne s’utilise plus sur les véhicules légers (temps de chauffe long). Le filament,
court et d’une section plus grosse que sur la bougie crayon, résiste mieux aux vibrations.
a2) bougie «crayon»
Destinée aux chambres de turbulence, elle est maintenant plus petite que la bougie à
filament. L’évolution technologique a permis, de ramener la durée de mise en action
d’environ 1 minute à quelques secondes (2 à 6 s pour une température extérieure de
0°C). Les principales modifications ont eu lieu sur le filament chauffant, le tube crayon et
dernièrement avec l’arrivée de la céramique.



a3) bougie crayon «rapide» et «super – rapide»
Le filament se compose de deux parties : le filament chauffant et résistance de
régulation. A la mise en action, le filament chauffant transmet rapidement sa chaleur à la
poudre isolante, puis au tube à incandescence. Ensuite, la résistance de régulation sert
de limiteur de courant et éviter ainsi une surchauffe (la résistance du filament augmente
avec la chaleur).



b) bougies bipolaires

Les bougies bipolaires comportent une tige centrale d’arrivée
du courant, sur laquelle est fixée l’une des extrémités du
filament chauffant. L’autre extrémité est reliée à une douille
concentrique, isolée aussi bien de la tige centrale que du
corps de la bougie.
Les bougies bipolaires ont une tension nominale d’emploi de
1,4 à 1,9 volt et leur branchement s’effectue en série sur le
circuit. Le délai de préchauffage est d’environ une minute à
0°C.

Inconvénient : si une des bougies est défectueuse, aucune ne
peut fonctionner.



Branchement des bougies

a)bougies unipolaires
Le branchement est réalisé « en parallèle, la sortie positive du (ou des) relais est reliée
aux bornes de chacune des bougies, la liaison à la masse est assurée par contact au
serrage sur la culasse du moteur.



b) bougies bipolaires
Les bougies bipolaires branchées en série sont alimentées par la batterie.
Dans un circuit simple viennent encore s'insérer la résistance de contrôle, l'interrupteur
et, dans certains cas, une résistance d'appoint. la masse étant reliée à la dernière bougie
du circuit.



Commande des bougies de préchauffage

Depuis quelques années, les systèmes de commande et de contrôle des circuits de
préchauffage ont considérablement évolué. D'un simple interrupteur spécial, avec témoin
à résistance rougissante au tableau de bord, en passant par des améliorations (circuit à
relais thermique à bilame et lampe témoin qui s'allume ou s'éteint selon le cas), les
circuits sont maintenant commandés par l'électronique, avec des variantes selon chaque
constructeur de véhicule.
Commande par relais électronique de contrôle du temps de préchauffage
C'est le composant principal des circuits actuels. Son rôle est de prendre en compte
plusieurs paramètres :
- Tension d'alimentation
- Température du moteur
- Courant maximum à délivrer (mise en sécurité en cas de dépassement)
- Etat des bougies de préchauffage (ou du circuit) et génération des bougies à
commander
- Durée de post - incandescence (s'il y a lieu).
A l'aide de ces données, le relais va déterminer la durée exacte de préchauffage et
avertir l'utilisateur à l'aide d'un témoin lumineux .

avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2298
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum