Pourquoi la vidange est-elle une opération importante ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi la vidange est-elle une opération importante ?

Message  Korrigan le Sam 13 Fév - 21:44

Pourquoi la vidange est-elle une opération importante ?

La vidange est l'occasion de réaliser un ensemble de contrôles nécessaires à la bonne marche de votre véhicule et à la longévité de votre moteur. Il est important de changer régulièrement les filtres afin d'assurer une élimination correcte des impuretés contenues dans l'air, l'huile et le carburant. Un moteur mal entretenu s'encrasse et se détériore, ce qui réduit les performances de votre véhicule et augmente votre consommation de carburant.

Rien n'est plus facile qu'effectuer la vidange d'un moteur de voiture. Faux... En principe c'est une opération à portée de tous, mais il y a quelques erreurs à ne pas commettre. C'est une tâche salissante et potentiellement polluante à mener avec précaution si vous ne voulez recouvrir votre sous-sol d'une marée noire digne de l'Amoco Cadiz! Action.


Choisir le bon kilométrage


Vérifiez dans le carnet d'entretien le kilométrage recommandé par le constructeur de votre véhicule. Cela varie habituellement de 10 000 à 15 000 km, mais jusqu'à 30 000km (avec de l'huile long life et un moteur conçu pour ce genre d'huile et d'espacement de vidange) pour des conditions "normales". En cas d'utilisation sévère (petits trajets, côtes à froid, autoroute à fond, embouteillages, tractage de caravane, etc) ces distances sont à diviser grosso modo par deux. Au delà de ce kilométrage "raisonnable", l'huile est fortement dégradée, ce qui accélère l'usure du moteur; sans pour autant le casser tout de suite. Le lubrifiant d'aujourd'hui est un produit à action différée. Quand on ne fait pas la vidange à temps, on paie "plus tard"...


La vidange est une opération primordiale pour maintenir un véhicule en bon état
- parce que le lubrifiant se charge de particules de pollution interne et externe (matières charbonneuses, particules de métaux d'usure, etc.);
- parce que l'huile se dégrade : la dilution de l'eau et le carburant, l'oxydation, la consommation de ses additifs, le cisaillement.

Acheter une huile adaptée

L'huile a 5 fonctions principales:
- Permet une réduction des frottements, ce qui améliore le rendement du moteur et diminue la consommation de carburant.

- Permet une protection des organes mécaniques contre l'usure et la corrosion afin de garantir la longévité et l'efficacité du moteur.
- Permet l'évacuation des impuretés grâce au filtre à huile et à la vidange pour maintenir la propreté des pièces moteur.

- Permet un renfort de l'étanchéité qui assure un taux de compression optimal pour plus de puissance moteur.
- L'huile permet l'évacuation de la chaleur pour prévenir d'une déformation des pièces.

A ces cinq qualités s'ajoutent de nouvelles exigences : contribuer aux économies de carburants et prendre en compte l'environnement (diminution des émissions polluantes).

Composition de l'huile

Les huiles peuvent être de 4 origines différentes
- animale, végétale, minérale ou synthétique. Dans l'univers de l'automobile seules les bases minérales et synthétiques sont utilisées (ou un mélange des 2 dans le cas des bases semi-synthétiques).


Les huiles de base minérales sont extraites du pétrole brut au cours du raffinage et leurs caractéristiques physico-chimiques dépendent des bruts dont elles sont tirées. Elles sont de très loin les plus utilisées, aussi bien dans les applications automobiles qu'industrielles.


L'huile de synthèse

Synthétisées pour la première fois par des scientifiques allemands à la fin des années 1930, début 1940 pour les besoins de l'armée. Elles restent fluides à des températures inférieures à 0 °C alors que les huiles minérales classiques, les huiles d'origine animale et végétale peuvent se solidifier.

Elles sont devenues populaires dans les années 1950 à 1960, en particulier dans l'aviation où les huiles minérales classiques atteignaient leurs limites.

Au milieu des années 1970 qu'elles ont été commercialisées dans le secteur de l'automobile

Les bases dites de synthèse proviennent de l'industrie chimique
et sont constituées de glycols ou d'esters ou polyalphaoléfines et offrent des performances supérieures à celles des huiles de base minérales : meilleure tenue thermique, plus grande résistance à l'oxydation, indice de viscosité plus élevé...
Elles n'ont pas besoin d'autres additifs pour améliorer leur fluidité (ce sont les additifs antérieurement utilisés qui se décomposent en premier), si bien qu'elles vieillissent moins vite et peuvent être utilisées deux à trois fois plus longtemps que les huiles minérales.
A noter qu'il existe aussi des huiles dites de semi-synthèse qui s'obtiennent à partir d'un mélange des deux précédentes (généralement 70 à 80% d'huile de base minérale et 20 à 30% d'huile de base de synthèse).


Propriétés de l'huile

- Point d'éclair: La plupart des huiles moteur sont presque entièrement dérivées du pétrole, elles sont donc combustibles en présence d'oxygène, comme tous les hydrocarbures. mais ce sont des huiles lourdes (ce qui reste lors du raffinage après que les hydrocarbures légers tels que l'essence ou le kérosène aient été extrait du pétrole). Le point d'éclair indique la température la plus basse à laquelle elles s'évaporent, et peuvent s'enflammer. Les huiles lourdes à point d'éclair élevé sont préférables ; c'est pourquoi l'huile la plus volatile est extraite lors du raffinage.
- Réserve d'acidité.
- Réserve d'alcalinité exprimée en mg / gramme de lubrifiant. Protège de la corrosion.
- Teneur en zinc, phosphore, soufre.
- Tendance à mousser.
- Viscosité : Elle varie avec la température, mais l'huile doit rester assez visqueuse pour maintenir son rôle de film protecteur, tout en restant assez fluide pour circuler librement dans le moteur.

La
Society of Automotive Engineers (SAE) a établi un codage pour la viscosité, avec les grades suivants : 0, 5, 10, 15, 20, 25, 30, 40, 50 ou 60. Le suffixe W (comme Winter) désigne la viscosité en hiver ou à froid. Pour mesurer le grade on porte l'huile à une certaine température, puis on mesure le temps qu'elle prend pour passer dans un orifice standardisé. Plus ce temps est long, plus la viscosité est élevée.
Les notations ne sont pas les mêmes pour les huiles de boîtes : une 75W90 n'est pas forcément moins fluide qu'une huile moteur.


Monograde : Les mesures sont faites à 100 °C en mm²/s ou en centistokes (cSt, unité non SI). Leur viscosité diminue avec la température suivant une courbe logarithmique. Ces huiles sont adaptées aux moteurs qui chauffent peu (tondeuses à gazon, voitures anciennes).

Multigrade : Pour limiter les différences de fluidité à froid et à chaud, on ajoute des additifs à base de polymères, ce qui permet d'utiliser l'huile toute l'année. Leur courbe est toujours logarithmique, mais moins accentuée. Le second grade indique la mesure à 100 °C. Les mesures sont faites selon la norme SAE J300. Une huile 0W est testée à -35 °C, une 5W à -30 °C et une 10W à -25 °C.

Les additifs de l'huile

Les additifs sont des produits chimiques développés spécialement pour leur capacité à améliorer certaines caractéristiques des huiles.
Les additifs sont présents à hauteur de 15% à 20% dans les huiles finies:
- soit pour renforcer certaines propriétés de l'huile de base
- soit pour apporter à l'huile de base des propriétés qu'elle ne possède pas naturellement.

L'utilité des additifs

Ces additifs améliorent le fonctionnement et les performances du moteur, mais peuvent être toxiques et contribuer au caractère polluant des gaz d'échappements. Certains d'entre eux peuvent interagir avec les catalyseurs des pots d'échappements catalytiques.

- Abaisseur du point d'écoulement : augmente la fluidité à froid.
- Additif antistatique : il augmente la conductivité électrique de l'huile pour décharger l'électricité statique. Ainsi, les étincelles ne se forment plus et il y a moins de risques d'explosion. (Ex : graphite)
- Additif EP (extrême-pression) : empêche le grippage à pression élevée.
- Agents anti-usures : forment une pellicule sur les métaux.
- Antimousse : huile de silicone pour casser les bulles en surface ou polymère pour diminuer la quantité de petites bulles entraînées.
- Inhibiteurs de corrosion : inhibe les réactions chimiques comme l'oxydation.
- Dispersant : maintient les particules en suspension colloïdale. Évite les dépôts de vernis sur les pièces du moteur et de boues dans le carter.
- Détergents : savons métalliques alcalins. (Ex : lithium)
- Emulsifiant : facilite le mélange huile-eau.
- Modificateur de viscosité : polymère à masse molaire élevée. Il diminue la différence de viscosité entre l'huile froide et l'huile chaude.

Exemples :
- Dialkyldithiophosphate de ziinc (ZDDP) : antioxydant, antiusure, anticorrosif et légèrement dispersant.
- Alkylphénate sulfure de calcium ou de magnésium : détergent, antioxydant, antiusure, antiacide.
- polytétrafluoroéthylène (PTFE) : améliore l'adhérence de l'huile sur les surfaces, mais il peut se solidifier et boucher le filtre à huile.
Graphite.
- Disulfure de molybdène : réduit la friction.

Une longue série d'essais en laboratoire permettra de sélectionner les formules les mieux adaptées. A la fin de cette série de tests, si les résultats sont positifs, l'huile répond aux normes API, ACEA.... et aux cahiers des charges des principaux constructeurs automobile.


Existe-t-il une mauvaise huile sur le marché aujourd'hui?


Pas vraiment!! Tous les tests qui ont été effectués ainsi que le faible nombre de bielles coulées donnent à penser que même l'huile bas de gamme est déjà bien meilleure que le haut de gamme d'il y a seulement 15 ans.



Classifications API (American Petroleum Institute )


Cette classification à deux lettres, répartit les huiles moteur en fonction de leurs qualités et performances. Elle résulte d'essais moteur. De nouvelles classes seront ajoutées lorsque de nouvelles exigences apparaîtront chez les constructeurs.

La première lettre indique le domaine d'utilisation* : S - moteurs à essence C - moteurs Diesel.

La deuxième lettre indique la qualité.

- A à J: SJ correspond à la qualité maximale actuellement pour les moteurs à essence.

- C à F: CF correspond à la qualité maximale actuellement pour les moteurs diesel.

L'API attribue un label "économie d'énergie" lorsque le gain en consommation d'essence est de 0,5 à 1,4% selon le grade, par rapport à une huile de synthèse 5W30 servant de référence.



Classifications ACEA (Association des Constructeurs Européens d'Automobile)


Les huiles se déclinent de la façon suivante: ACEA suivi d'une lettre "A" "B" ou "E" (essence/diesel/poids lourds) puis d'un chiffre de 1 à 3 (qualité) et enfin une année (date de mise en conformité du produit avec la norme). Attention, il y a une subtilité au niveau de la qualité. L'huile d'entrée de gamme est la 2. La 1 suit avec un additif supplémentaire pour les économies d'énergie et enfin la 3 représente le haut de gamme. Un nouveau pas a été franchi en diesel avec l'apparition de la qualité supérieure "4".


Les normes ACEA s'ordonnent de la même façon en diesel et en essence à savoir: 2-1-3 (bonne, bonne + économies d'énergie, haut de gamme).

Toutes les huiles doivent satisfaire à l'amélioration de l'économie de carburant.

Spécifications constructeurs

Les constructeurs d'automobile ont leurs propres spécifications.

VW 500-01 : répond aux exigences spécifiques du cahier des charges du groupe VAG pour les TDI à injection directe et injecteurs-pompes.

MB 229.1 BMW : répond aux exigences de la classification 229.1 du constructeur Mercedes-Benz auxquelles s'associe BMW.

Les constructeurs français n'ont pas de norme propre, ils ont souvent un accord de partenariat avec un pétrolier, tel Renault avec Elf ou Citroën avec Total.


ATTENTION : Dans le cas de véhicules récents, il est fortement recommandé de se conformer aux lubrifiants préconisés par le constructeur. D'autre part, une huile dite performante peut être néfaste pour des véhicules anciens, car les additifs comme les détergents pourraient révéler les défauts d'étanchéité et entraîner une forte consommation d'huile.

Question viscosité, respectez à la lettre la préconisation constructeur.


Le premier chiffre correspond à la viscosité à froid, le deuxième à la viscosité à chaud. Plus le premier chiffre est petit (5 par exemple), plus l'huile est fluide. Plus le deuxième chiffre est grand (50 par exemple) , plus l'huile est visqueuse à chaud.

Une norme internationale définit les différentes huiles par deux chiffres séparés par la lettre W (ex. 5W40)
Plus le premier chiffre est petit, plus l'huile est fluide à froid.
Plus le deuxième chiffre est élevé, plus l'huile est visqueuse à haute température (climat chaud, conduite sportive).

Mettre des gants

Vider l'huile usée du carter est une opération salissante. Impossible de dévisser le bouchon sans se faire arroser les doigts de liquide noir et visqueux. Habituellement on réussit même à en faire couler le long de ses manches. Il faut donc se préparer. Un paire de gants jetables en cuir (protection thermique) ainsi que des gants de chirurgien en caoutchouc seront fort utiles. Adoptez, dans la même lignée, un vieux pantalon et un T-shirt qui ne craignent plus rien car l'huile fait de tâches difficiles à enlever. Disposez un grand carton sur le sol pour vous allonger et... en avant!

Acheter de bons outils

Procurez-vous un bidon spécial qui fait office d'entonnoir . Il vous faudra aussi une clef à sangle pour le filtre à huile et une clef à vidange avec embout carré . Préférez un outil de qualité afin de ne pas risquer d'arrondir le bouchon de vidange.

La Clef pour desserrer le bouchon de vidange .

Une clef à filtre à huile à griffes de ce type fonctionne bien à condition d'avoir un peu de recul.

La clef à sangle est plus classique. Il faut bien serrer la molette pour que la sangle ne ripe pas sur le corps du filtre.

Un autre type de clé à sangle, plus "automatique" que la précédente. Bien aussi mais il faut la place pour la manœuvrer... rare aujourd'hui: le moteur est plutôt tassé dans le compartiment.

Vidanger l'huile... chaude

Attention cependant: huile chaude ne veut pas dire bouillante. Or après 20 km de route à allure normale, l'huile monte bien au dessus de 70°C (dans ce cas, attendre au moins une demi-heure). Car à partir de 40°C, on se brûle. D'où la nécessité de porter des gants de cuir qui isolent suffisamment pour éviter un drame.

Vidangez bien à plat, et à chaud afin d'optimiser l'écoulement. Le but est de vider le mieux possible le carter pour éliminer au maximum tous les résidus en suspension dans l'huile.

Joint neuf obligatoire

Dévissez le bouchon de vidange situé au milieu du carter à l'aide de la clef carrée. L'huile coule. Avec un peu de chance, vous parviendrez à récupérer le bouchon sans qu'il tombe dans la bassine (sinon, bonne pêche; ferrez-le à l'aimant...). Essuyez-le et débarrassez-le de son joint écrasé, à l'aide d'un petit tournevis s'il est coincé. Au moment de revisser le bouchon de vidange sur le carter, utilisez impérativement un joint neuf (attention, on trouve des joints de 16, 18 ou 20même de diamètre selon les modèles). C'est une petite pièce en cuivre qui ne vaut pas plus de 50 cts €. Mais si vous remontez le vieux, ça va fuir

Avant de procéder à la vidange, assurez-vous que vous êtes bien en possession du joint neuf de la bonne taille. Sinon, mieux vaut remonter le vieux qu'un joint mal adapté. En cas de bouchon dont le carré est arrondi, procurez-vous en un neuf aussi...

Un filtre à huile à chaque vidange

Il y a 20 ans, on conseillait de remplacer le filtre à huile toutes les deux vidanges. C'est une pratique néfaste que ne justifie pas l'économie d'un filtre soit 6 à 8 euros. L'huile « gâtée » que contient la cartouche pollue instantanément la nouvelle huile. Dans ces conditions, autant faire l'économie d'une vidange. C'est pour cette raison qu'il vaut mieux remplacer le filtre à chaque fois (essence ou diesel).


La question habituelle "à quelle fréquence doit-on vidanger son véhicule ?"

Le carnet d'entretien du véhicule remis à l'achat d'un véhicule neuf par le constructeur indique la périodicité de la vidange. En règle générale, tous les 7500 km pour une voiture ayant déjà quelques années et pour les voitures les plus récentes une vidange tous les 15000 km .
En fonction de la qualité de l'huile (base, semi-synthèse et synthèse), le nombre de kilomètres varie.

Il est important de remplacer les filtres (huile, GO, ....) de votre voiture lorsque vous faites une vidange.
Il est recommandé de surveiller le niveau d'huile de son moteur. Pour une raison X, il peut y avoir une consommation par le moteur de huile, si le niveau est inférieur au mini de la jauge, vous risquez de "casser" le moteur.
Attention, si vous faîtes l'appoint d'huile, iil ne faut jamais dépasser le niveau maxi de la jauge à huile, sinon il se produire un "emballement" du moteur qui risque d'entraîner la détérioration importante d'une partie du moteur (joint de culasse, .......).


Serrer les bouchons

Après égouttage complet de l'huile sale, ne jamais oublier de remettre le bouchon de vidange. C'est une erreur classique qui se solde par le gâchis de deux litres d'huile neuve... On commence toujours un serrage à la main, pour ne pas risquer de foirer le taraudage surtout sur les voitures à carter en alliage léger (Alfa Roméo par exemple). Une fois l'écrou amené contre le carter, on peut utiliser la clef. Le serrage final doit être ferme sans pour autant exagérer. Il faut que le joint neuf s'écrase. C'est cela qui fait l'étanchéité. Une fois l'huile neuve versée, ne pas oublier non plus de refermer le bouchon de remplissage.

Le bouchon de vidange qui se desserre est une plaisanterie qui coûte habituellement un moteur. Si l'huile part brutalement à pleine vitesse, on a pas le temps de s'arrêter. Serrez le bien. Assurez-vous aussi que le bouchon de remplissage est tourné jusqu'à sa butée

Verser proprement

Le plus simple, pour verser de l'huile neuve dans votre moteur est d'avoir recours à un entonnoir. Vous pouvez aussi couper en deux une bouteille plastique. Levez légèrement la jauge de niveau afin de favoriser un appel d'air. Cela aide bien la descente de l'huile. Passé 3 litres, vérifiez à la jauge jusqu'à obtention du niveau maxi. Puis, faites tourner le moteur au ralenti afin de remplir le filtre. Vous pouvez couper le moteur dès que le voyant d'huile au tableau de bord s'éteint. Laissez reposer dix minutes et faites une dernière vérification de niveau à la jauge suivie de l'appoint final. Attention: mettre, trop d'huile dans un diesel peut démarrer une réaction en chaîne d'autoconsommation. Le moteur part à fond en consommant son huile sans qu'on puisse l'éteindre, jusqu'à l'autodestruction. Sur un moteur à essence on peut abîmer les joints spi. Videz le trop rempli.

Voici le geste à effectuer pour verser l'huile dans l'orifice et sans en renverser. Même sans entonnoir, avec un peu d'entraînement, vous n'en verserez pas un goutte à côté.

Pour les maladroits, un entonnoir évite une pollution inutile.

Profitez des gants et du chiffon pour nettoyer l'anse de la jauge de vérification

Remplissez jusqu'au niveau maxi de la jauge. Faites l'appoint après avoir mis le moteur en route pour remplir le filtre à huile.

Récupérer et recycler l'huile

Attention à l'huile noire que vous avez récupérée. C'est un produit polluant qui ne doit pas trouver son chemin vers les nappes phréatiques. En aucun cas on ne jette l'huile de vidange dans la nature, les égouts ou même les poubelles.


Le rejet de l'huile dans la nature constitue un risque très important pour l'environnement. A titre d'exemple 1 litre d'huile peut polluer une surface de 1000m2 d'eau.
Les huiles usagées produites et détenues par les particuliers sont collectées par apport volontaire dans les déchèteries ou chez certains professionnels garages et centres automobiles. (Article R 543-3 du Code de l'environnement).
Les huiles usagées et lubrifiants ne doivent être ni abandonnés, ni brûlés à l'air libre.
- Les huiles usagées et lubrifiants ne doivent pas être déversés dans les réseaux d'évacuation d'eaux usées, ni rejetés dans le milieu naturel ou les ordures ménagères.
- Tout contrevenant est passible d'une contravention de 5ème classe. Articles R 211-60 à 62 du Code de l'environnement.

Rapportez votre huile usagée ainsi que les filtres les joints et chiffons souillés dans une déchetterie
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Préconisation CASTROL : Land Rover Serie III 4 cylindre Diesel

Message  Korrigan le Dim 14 Fév - 10:10


Marque

LAND ROVER incl. RANGE ROVER

Modèle

Series III 88, 109 4-cyl. Diesel

Moteur

D

Année

1971 - 1985



Application

Recommandation

Capacité (litres)

Moteur (D)

1er

Magnatec 5W-40 C3 (c)

6.9

2ème

GTX Diesel10W-40 B3

3ème

GTX Diesel15W-40 B3

Transmission manuelle

Syntrax Universal 75W-90

1.5

Transmission automatique

-


Différentiel

Syntrax Universal 75W-90

1.7 (a, b)

Réfrigérant (33%)

Antifreeze NF Premix

8.0

Liquide de frein

Response Super DOT 4


Points de graissage

LMX Grease


Boîte de transfert

Syntrax Universal 75W-90

2.5

Notes Lubrifiant / Capacité



a.

Différentiels avant et arrière

b.

ENV: 1.4 ltr, Salisbury: 2.5 ltr

c.

Autres recommandations: -30°C à 35°C, EO ROV RESPD2 5W-30; <-30°C à >50°C, EO ROV RESPD2 5W-40; <-30°C à >50°C, EO ROV RESPD2 5W-50; -20°C à 35°C, EO ROV RESPD2 10W-30; -20°C à >50°C, EO ROV RESPD2 10W-40; -20°C à >50°C, EO ROV RESPD2 10W-50; -10°C à >50°C, Magnatec 5W-40 C3 / GTX Diesel10W-40 B3 / GTX Diesel15W-40 B3; -10°C à >50°C, EO ROV RESPD2 15W-50; 0°C à >50°C, EO ROV RESPD2 20W-40; 0°C à >50°C, EO ROV RESPD2 20W-50; 5°C à >50°C, EO ROV RESPD2 25W-40; 5°C à >50°C, EO ROV RESPD2 25W-50; Magnatec 5W-40 C3 / GTX Diesel10W-40 B3 / GTX Diesel15W-40 B3

Notes générales

Pas de note disponible pour ce modèle


Intervalles de vidange




Moteur

Miles Max

6000

Km Maxi

10000

Mois Maxi

6



Transmission manuelle

Miles Max

24000

Km Maxi

40000

Mois Maxi

24



Différentiel

Miles Max

24000

Km Maxi

40000

Mois Maxi

24


Dernière édition par Korrigan le Dim 14 Fév - 11:55, édité 1 fois
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Préconisation CASTROL : Land Rover Serie III 4 cylindre Essence

Message  Korrigan le Dim 14 Fév - 10:13


Marque

LAND ROVER incl. RANGE ROVER

Modèle

Series III 88, 109 4-cyl. Petrol

Moteur

E

Année

1971 - 1985



Application

Recommandation

Capacité (litres)

Moteur (E)

1er

Magnatec 5W-40 C3 (c)

6.9

2ème

GTX 10W-40 A3/B3

3ème

GTX 15W-40 A3/B3

Transmission manuelle

Syntrax Universal 75W-90

1.5

Transmission automatique

-


Différentiel

Syntrax Universal 75W-90

1.7 (a, b)

Réfrigérant (33%)

Antifreeze NF Premix

8.0

Liquide de frein

Response Super DOT 4


Points de graissage

LMX Grease


Boîte de transfert

Syntrax Universal 75W-90

2.5


Notes Lubrifiant / Capacité



a.

Différentiels avant et arrière

b.

ENV: 1.4 ltr, Salisbury: 2.5 ltr

c.

Autres recommandations: -30°C à 35°C, EO ROV RESG4 5W-30; <-30°C à >50°C, EO ROV RESG4 5W-40; <-30°C à >50°C, EO ROV RESG4 5W-50; -20°C à 35°C, EO ROV RESG4 10W-30; -20°C à >50°C, Edge 0W-30 / Magnatec 5W-40 C3 / GTX 10W-40 A3/B3; -20°C à >50°C, EO ROV RESG4 10W-50; -10°C à >50°C, Magnatec 5W-40 C3 / GTX 10W-40 A3/B3 / GTX 15W-40 A3/B3; -10°C à >50°C, EO ROV RESG4 15W-50; 0°C à >50°C, EO ROV RESG4 20W-40; 0°C à >50°C, EO ROV RESG4 20W-50; 5°C à >50°C, EO ROV RESG4 25W-40; 5°C à >50°C, EO ROV RESG4 25W-50; Magnatec 5W-40 C3 / GTX 10W-40 A3/B3 / GTX 15W-40 A3/B3; Magnatec 5W-40 C3 / GTX 10W-40 A3/B3 / GTX 15W-40 A3/B3


Notes générales


Pas de note disponible pour ce modèle


Intervalles de vidange



Moteur

Miles Max

6000

Km Maxi

10000

Mois Maxi

6



Transmission manuelle

Miles Max

24000

Km Maxi

40000

Mois Maxi

24



Différentiel

Miles Max

24000

Km Maxi

40000

Mois Maxi

24


Dernière édition par Korrigan le Dim 14 Fév - 11:53, édité 1 fois
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Préconisation CASTROL : Land Rover Defender 2,5 Tdi

Message  Korrigan le Dim 14 Fév - 10:53


Marque

LAND ROVER incl. RANGE ROVER

Modèle

Defender 90, 110, 130 2.5 Tdi Diesel

Moteur

TD

Année

1990 - 1998



Application

Recommandation

Capacité (litres)

Moteur (TD)

1er

Edge Sport 0W-40 (g)

6.8

2ème

Magnatec 5W-40 C3

3ème

GTX 10W-40 A3/B3

Transmission manuelle

Voir manuel d'entretien (f)

2.7 (c, d)

Transmission automatique

-


Différentiel

1er

SAF-XO 75W-90 (e)

2.3 (a, b)

2ème

EPX 80W-90

Réfrigérant (50%)

Antifreeze NF Premix (h)

11.0

Liquide de frein

Response Super DOT 4


Pivots de fusée d'essieu avant

Voir manuel d'entretien


Points de graissage

LMX Grease








Notes Lubrifiant / Capacité




a.

Différentiels avant et arrière

b.

Différentiel avant : 1.7 ltr. Différentiel arrière (modèles 90) : 1.7 ltr

c.

Boîte de transfert LT 230/230Q : 2.3 ltr, SAF-XO 75W-90 / EPX 80W-90. Modèles d'avant janvier 98, Syntrax Universal 75W-90

d.

Boîte de vitesse manuelle : boîte de vitesse R380, année de modèle 1994 jusqu'à janvier 98, 2.4 ltr / 2.9 ltr (sans/avec radiateur d'huile), ATF TQ DIII

e.

Différentiel, < 1/98, Syntrax Universal 75W-90

f.

Transmission manuelle, <MY 1994, Voir manuel d'entretien

g.

Viscosités d'huile moteur recommandées moteurs diesel TD5 (Storm) et moteur à essence V8 à partir de 2002 : : -30°C à 35°C, 5W-30; -30°C à 40°C, 5W-40/5W-50; -20°C à 35°C, 10W-30; -20°C à 40°C, 10W-40/10W-50; 0°C à 40°C, 10W-60; consulter le livret des modèles individuels pour les modèles plus anciens

h.

Circuits de refroidissement. Utiliser Antifreeze NF Premix à une concentration de 50% ou une part antigel pour une part d’eau


Notes générales




1.

Direction assistée (sur les modèles qui l'ont) : modèles récents, ATF TQ DIII / Transmax Z; modèles plus anciens, Voir manuel d'entretien. Discovery II, Discovery III 2002, Range Rover 2002; n'utiliser que les fluides recommandés. Le fluide est teinté en vert et est utilisé dans le réservoir commun avec le système ACE

Intervalles de vidange



Moteur

Miles Max

6000

Km Maxi

10000

Mois Maxi

6
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Préconisation CASTROL : Land Rover Defender 2,5 Td5

Message  Korrigan le Dim 14 Fév - 12:25


Marque

LAND ROVER incl. RANGE ROVER

Modèle

Defender 90, 110, 130 2.5 Td5 Turbo Diesel

Moteur

TD

Année

1998 - 2006



Application

Recommandation

Capacité (litres)

Moteur (TD)

Magnatec 5W-30 A1 (c)

7.2

Transmission manuelle

Voir manuel d'entretien

2.7 (b)

Transmission automatique

-


Différentiel

1er

SAF-XO 75W-90

1.7 (a)

2ème

EPX 80W-90

Réfrigérant (50%)

- (d)

11.5

Liquide de frein

Response Super DOT 4


Points de graissage

LMX Grease


Notes Lubrifiant / Capacité



a.

Différentiels avant et arrière

b.

Boîte de transfert LT 230/230Q : 2.3 ltr, SAF-XO 75W-90 / EPX 80W-90. Modèles d'avant janvier 98, Syntrax Universal 75W-90

c.

Viscosités d'huile moteur recommandées moteurs diesel TD5 (Storm) et moteur à essence V8 à partir de 2002 : : -30°C à 35°C, 5W-30; -30°C à 40°C, 5W-40/5W-50; -20°C à 35°C, 10W-30; -20°C à 40°C, 10W-40/10W-50; 0°C à 40°C, 10W-60; consulter le livret des modèles individuels pour les modèles plus anciens

d.

Circuits de refroidissement. Utiliser Antifreeze NF Premix à une concentration de 50% ou une part antigel pour une part d’eau
Notes générales



1.

Direction assistée (sur les modèles qui l'ont) : modèles récents, ATF TQ DIII / Transmax Z; modèles plus anciens, Voir manuel d'entretien. Discovery II, Discovery III 2002, Range Rover 2002; n'utiliser que les fluides recommandés. Le fluide est teinté en vert et est utilisé dans le réservoir commun avec le système ACE
Intervalles de vidange



Moteur

Miles Max

6000

Km Maxi

10000

Mois Maxi

6
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Préconisation CASTROL : Land Rover Freelander Td4 2.0 Turbo Diesel

Message  Korrigan le Dim 14 Fév - 13:25


Marque

LAND ROVER incl. RANGE ROVER

Modèle

Freelander Td4 2.0 Turbo Diesel

Moteur

TD

Année

2000 - 2006



Application

Recommandation

Capacité (litres)

Moteur (TD) (BMW)

Edge 5W-30 (d)

6.8

Transmission manuelle

Voir manuel d'entretien

2.0

Transmission automatique

- (c)

4.0

Différentiel

1er

SAF-XO 75W-90

0.8 (a)

2ème

EPX 80W-90

Réfrigérant (50%)

Antifreeze NF Premix (e)

(b)

Liquide de frein

Response Super DOT 4


Points de graissage

LMX Grease




Notes Lubrifiant / Capacité



a.

Différentiels avant et arrière

b.

Capacité non indiquée

c.

Transmission, Jatco Steptronic, Voir manuel d'entretien

d.

Viscosités d'huile moteur recommandées moteurs diesel TD5 (Storm) et moteur à essence V8 à partir de 2002 : : -30°C à 35°C, 5W-30; -30°C à 40°C, 5W-40/5W-50; -20°C à 35°C, 10W-30; -20°C à 40°C, 10W-40/10W-50; 0°C à 40°C, 10W-60; consulter le livret des modèles individuels pour les modèles plus anciens

e.

Circuits de refroidissement. Utiliser Antifreeze NF Premix à une concentration de 50% ou une part antigel pour une part d’eau
Notes générales



1.

Direction assistée (sur les modèles qui l'ont) : modèles récents, ATF TQ DIII / Transmax Z; modèles plus anciens, Voir manuel d'entretien. Discovery II, Discovery III 2002, Range Rover 2002; n'utiliser que les fluides recommandés. Le fluide est teinté en vert et est utilisé dans le réservoir commun avec le système ACE
Intervalles de vidange



Moteur

Miles Max

6000

Km Maxi

10000

Mois Maxi

6
avatar
Korrigan

Localisation : Rouen
Messages : 2297
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/korrigan_land/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi la vidange est-elle une opération importante ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum